Marsala: un voyage à sa découverte

Arrivés en Sicile, il y a seulement l’embarras du choix pour décider que visiter et à ne pas rater absolument. Près des grandes et célèbres villes comme Catane, Palerme et encore Taormina, connue dans le monde entier pour sa beauté, nous devons nécessairement citer Marsala, ville très belle à visiter. Il s’agit d’une ville dans la province de Trapani qui, avec plus de 80’000 habitants, elle résulte être la cinquième ville plus grande de l’île. Elle semble être clairement de provenance arabe, vu que juste après le débarquement de cette population la ville fut renommée Mas Allah, c’est-à-dire Port de Allah.

Mais Marsala est célèbre non seulement pour son nom mais aussi pour le vin ici produit et pour le débarquement des Milles de Garibaldi qui arrivèrent justement ici l’11 mai 1860, pour commencer l’unification de l’Italie. Une ville d’une importance cruciale donc, pour l’histoire nationale à laquelle nous devons rendre hommage pour le bon vin. Mais il y a beaucoup plus : il y a des arts et des traditions toutes à découvrir, une mer fabuleuse et beaucoup à voir.

marsala vuePhoto de Domaine Publique

 

Avant de commencer à parler de ce qu’il y a à voir et à ce que faire en ville, faisons un petit excursus géographique, vu quelqu’un pourrai avoir quelque difficulté  la localiser. Commençons par dire que Marsala se trouve à la pointe occidentale de la Sicile et spécifiquement elle surgit sur le Cap Boeo. Ceci lui attribue une vue privilégiée sur les Egades et sur les îles du Stagnone, qui d’ailleurs lui appartiennent. Vous pouvez la rejoindre par exemple en ferry, et sur la page  http://www.ok-ferry.fr/fr/egades-ferries.aspx  vous trouverez toutes les infos. Mais comme nous avons dit, ce qui frappe en voyant la ville sont ses nombreux paysages et les nombreux sites culturels à visiter. Surement on ne peut pas perdre le Dôme de Marsala qui date du XVII siècle et qui est dédié à Saint Thomas de Canterbury. La particularité du dôme, à part son architecture, c’est qu’elle cache jalousement à son intérieur un orgue avec 4.317 cannes, exemplaire très rare et précieux. Brillent de beauté aussi l’Eglise du Purgatoire, l’Eglise de l’Addolorata, l’Eglise de l’Itriella et celle de Saint Mathieu. La plus connue par tous est surement le Couvent del Carmine, avec son clocher et son église. Cette structure se trouve dans le quartier de l’Annunziata et il fut construit pour les Carmélitains. Dans les parages il y a aussi le Palais Grignani, exemple célèbre d’architecture baroque sicilienne. Le clocher de l’ensemble du Carmine est depuis des siècles très fameux soit sur l’île qu’ailleurs, car il s’agit d’un clocher isolé par le reste et cela le rend spécial. Parmi les architectures non religieuses, se distinguent par contre le théâtre communal, construit dans le ‘800 mais ouvert à nouveau seulement en 1994, le Ciné Théâtre Empire, témoignage de l’architecture en vogue durant la période fasciste, le Palais Spanò-Burgio, le Palais Fici et le Palais VII avril construit dans le XVI siècle. Marsala a aussi un château qui est d’origine normande et qui donc date du moyen âge. Il se trouve dans une position élevée par rapport au reste de la vile, juste parce qu’il eut une importance défensive. Etant située dans la partie orientale de la ville, dans une zone stratégique, on pouvait contrôler tout ce qu’il se passait, en cherchant de défendre la ville. On n’exclue pas qu’au début il était né comme une clôture fortifiée, agrandie ensuite avec les Suèves. Aujourd’hui le château accueille la prison de Marsala.

marsala église

 Photo CC-BY-SA de Archenzo

Mais comme nous avons dit, la ville est surtout célèbre pour le vin : il s’agit d’un vin liqueur d’une qualité énorme, tellement qu’il a obtenu la Dénomination d’Origine Contrôlée. Malgré il soit produit dans toute la province de Trapani (mais pas à Pantelleria, Alcamo et Favignana), les cultivassions plus importantes se trouvent justement à Marsala, et donc cela explique le nom. On raconte en effet que le vin de Marsala est né grâce à un commerçant anglais qui, vers la fin du 1700, arriva à Marsala : ici il gouta pour la première fois le vin fantastique qu’on y produisait et dont la caractéristique principale était un vieillissement dans des tonneaux de bois. Le commerçant apprécia beaucoup le produit vu qu’à ces temps-là dans sa mère-patrie étaient déjà exportés des vins liquoreux comme le port portugais, et il décida d’en faire un business. Mais ce fut en 1833 que Vincenzo Florio, un entrepreneur palermitain, eut l’intuition de produire le vin de Marsala en grosses quantités, parce qu’il décida que le business né ne devait pas rester dans les mains des anglais, mais dans celles des siciliens. Les caves Florio furent les premières de Sicile qui commencèrent à produire et à mettre en commerce le marsala dans une grande portée. C’est depuis 1969 que ce vin a obtenu la Dénomination d’Origine Contrôlée et cela est un orgueil énorme pour tous les viticulteurs qui le produisent. En entrant dans les détails, le vin en question s’obtient à travers différents vignes. Le marsala d’or s’obtient par le Grillo, Cataratto, Damaschino, tandis que le marsala rubis s’obtient depuis le Nero d’Avola, le Nerello mascalese et depuis le Perricone. Les différentes caves qui se trouvent dans la zone sont à visiter sans aucun doute, spécialement si vous amants de l’hénologie.

Naturellement à Marsala il y aussi une bel mer et des plages sublimes. Quelles sont les plus célèbres ? Surement ne manquez pas les salines de Marsala. Il s’agit d’un endroit enchanté où l’atmosphère est unique, qui se trouve dans la Réserve des Iles du Stagnone. Ici il y a de vraies masses de sel et le soleil les rend blanches et lumineuses, en créant un cadre à admirer. Cette zone, qui arrive jusqu’à Mazara del Vallo, a aussi des plages superbe et une eau cristalline pure que beaucoup d’autres régions italiennes envient. Et que dire de Lido Signorino avec sa plage propre et l’eau qui est une glace, ou du moins connu Lido Torrazza qui possède une plage encore très peu fréquentée, peut-être à cause de l’eau un peu trop froide. N’importe où l’on aille, la côte de Trapani offre des merveilles et nous pouvons dire sans aucun doute qu’à Marsala il y a une concentration de tout ce qu’il sert pour une vacance parfaite.

La ville, en outre, offre beaucoup de possibilités même pour ceux qui veulent bien manger, avec des produits locaux et des atmosphères suggestives, et aussi qui veut s’amuser un peu le soir. D’ailleurs, quand on est en vacance, les priorités sont justement celles-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>