Golfe des Orangers: que visiter

Golfe des Orangers, connu aussi sous le nom de Figari en sarde, est un village de la province d’Olbia Tempio et fait donc partie du paradis merveilleux qu’est la Gallura.
Il s’agit d’une des destinations touristiques plus requises de l’exclusif été sarde et cela est certainement dû au fait qu’elle offre tout ce que l’on peut désirer des vacances: soleil, mer, relax, beautés naturalistes et divertissement.
Ce petit village, qui en été se remplit de touristes et de couleurs, offre beaucoup à ceux qui décident de le visiter. Nous nous lancerons donc dans une aventure virtuelle afin de découvrir toute la splendeur de Golfe des Orangers, en passant en revue monuments et plages, pour avoir une idée précise de tout ce que offre ce territoire.
Avant de commencer cette visite, il faut savoir que, une fois arrivés à Olbia par ferry-boat  (voyez ici) ou  par avion,  il faut se déplacer en direction nord pour arriver à destination. La période idéale pour visiter cette zone commence vers la fin du printemps, du moment qu’ici l’été commence déjà fin mai et se prolonge jusqu’à la fin de septembre. Les mois les plus chauds sont ceux de juillet et août, avec des températures qui montent facilement à plus de 30 degrés.La température de l ‘eau est d’environ 25 degrés et est donc très agréable. En outre les criques de  Golfe des Orangers méritent d’être vues et peuvent être rejointes très facilement même à la nage . Mais procédons dans notre voyage : qu’ y a-t-il d’intéressant à voir à Golfe des Orangers ?

Golfo_Aranci_8232

Photo CC-BY-SA de Gianfranco

L’une des premières choses à voir de toutes les beautés du territoire est certainement le promontoire de Capo Figari, qui a donné aux lieux le nom en dialecte et qui se trouve à 340 mètres sur le niveau de la mer. La beauté de ce promontoire est sans pareille, car il est recouvert de genevriers et de chênes verts.
Mais Golfe des Orangers est surtout mer et plages splendides. Dans la partie nord se trouve la plage de Cala Sabina, tout à côté de l’anse de Golfe de Marinella. Par contre, dans la partie sud, se trouvent Cala Sassari, Cala Moresca et Sos Aranzos. En face de Cala Moresca se trouve encore l’île de Figarolo, l’une des plus belles îles que l’on peut voir. Ici on peut admirer le fameux phare de Capo Figari depuis lequel on peut observer les îles Mortorio et Soffi et aussi, au loin, Punta Romazzino. Un autre lieu à visiter dans la zone est certainement Cala Greca, une petite baie qu’il faut absolument voir.

En se déplaçant vers nord-ouest se trouvent Punta Marana et Punta della Volpe. En parlant des plages de Golfe des Orangers il ne faut certainement pas oublier de mentionner la Spiaggia Bianca, qui offre une étendue de sable blanc et très fin qui forme un spectacle incroyable. Il est vrai que cette plage n’est pas facile à rejoindre, vu qu’il faut passer par un chemin pas très commode à parcourir, mais en revanche parquer au bout du chemin sera facile et certainement une fois arrivés on pourra se dire d’être dans un vrai paradis. Nous conseillons aussi d’aller à la plage de Baia Caddinas qui se trouve au coeur de Golfe des Orangers et qui est en partie équipéé et, en plus, est dotée d’un petit port touristique. La plage citadine par excellence est la Terza Spiaggia qui, grâce à son étendue de sable et à ses fonds marins assez bas, est certainement la plage idéale pour les familles et les enfants. Comme on peut le comprendre, la grande caractéristique de ces lieux est la présence de grandes étendues de sable, quelques unes libres et incontaminėes, d’autres en revanche organisées et équipées pour le tourisme. On pourra donc choisir où aller sur la base des exigences de chacun.

Mais Golfe des Orangers n’est pas seulement mer et plages, mais aussi culture et il vaut la peine de voir ses monuments. L’un de ces derniers à ne pas perdre est certainement le Pozzo Sacro de Milis qui est un témoignage de la civilisation « nuragique », arrivé jusqu’à nos jours. Pour y arriver il faut aller à pied, mais il n’est pas très loin de la gare de Golfe des Orangers et donc il n’est pas difficile à rejoindre. Malheureusement le monument en question a  ėtė partiellement démoli dans le passé pour faire place à la construction de la gare ferroviaire. Actuellement on peut encore observer un escalier et une pièce du puits qui, malgré tout, est pas mal grande et fait bien comprendre comment le puits était. Il s’agit d’une construction faite de lignes régulières d’un mélange de branches, de calcaire et de granit, tout d’abord travaillés, et ensuite utilisés pour la construction. Pour descendre il y a 40 gradins qui portent à la partie encore sur pied. Certainement, ce puits est, avec le phare dont nous avons déjà parlé, le monument le plus important de Golfe des Orangers.

Pour tous ceux qui sont plutôt intéressés à la vie nocturne, il faut dire qu’ils seront gâtés car ils se trouvent dans la partie de la Sardaigne où se déroule le plus la  movida. En parcourant peu de kilomètres on peut se retrouver dans de vrais temples du divertissement, idéaux pour le tourisme le plus jeune et qui veut s’amuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>