Palerme: ce qu’il faut voir

Choisir Palerme comme destination pour les vacances ou même seulement pour quelques jours est certainement une très bonne idée. En effet Palerme est un vrai trésor d’art, culture, beautés paysagistes mais aussi grandes spécialités culinaires et excellents vins.

Voyons donc en détail tous les bons motifs pour se rendre à Palerme. La ville se trouve sur la Mer Tyrrhénienne. On peut y arriver en avion à l’aéroport de Punta Raisi qui est à environ 30 km de la ville, ou par ferry-boat en partant de plusieurs localités (cliquez ici).

Le nom Palerme vient de Panormus qui signifie tout port. Les Phéniciens l’auraient baptisée Ziz qui signifie fleur à cause de sa splendeur, richesse et vivacité. La ville a subi l’assaut et la domination de plusieurs peuples, comme les Romains et les Sarrasins, sans oublier les Espagnols. Les Sarrasins en firent un Émirat et la transformèrent en une vivace métropole arabe. Les Espagnols créèrent tant de privilèges que toute la noblesse y fut attirée et y construisit les nombreux et splendides palais qu’on peut y admirer encore aujourd’hui. Après plusieurs vicissitudes on arrive à l’année 1860, lorsque Garibaldi entre dans la ville et, le 21 octobre, Palerme et toute la Sicile font enfin partie du Règne d’Italie.

Palerme est située aux pieds du Monte Pellegrino, dans un ample golfe. La ville est un lieu de grandes activités commerciales, industrielles et portuaires. Elle a aussi une importante Université très fréquentée.
En se déplaçant un peu hors de la ville on rencontre la réserve naturelle de Monte Pellegrino. Les Arabes appelaient ce promontoire « Gebel Grin ». Dans les grottes  qui se trouvent sur les pentes de la montagne ont été découvertes des traces de présence préhistorique. Dans une grotte située sur le sommet de la montagne se rėfugia Sainte Rosalie, la sainte patronne de Palerme; elle le fit en signe de pénitence et cette grotte devint son ermitage. À cet emplacement on trouve aujourd’hui un sanctuaire, érigé par ses fidèles. En partant de là on peut suivre un chemin qui porte au sommet depuis lequel on peut admirer un panorama exceptionnel.

De l’autre côté de Palerme se trouve Bagheria qui est un vrai lieu enchanté. En 1658 un prince y construisit sa résidence de campagne et dès lors toutes les nobles familles de Palerme eurent pour but de posséder la plus belle et imposante demeure, ce qui fit que Bagheria se remplit de somptueuses villas baroques. Entre autres nous pouvons admirer aujourd’hui Villa Cattolica, où se trouve la Galerie d’art moderne et contemporain créée en 1973 grâce à une donation de l’artiste Renato Gattuso.

La ville de Palerme est riche en monuments où se mêlent des éléments byzantins, arabes et normannique (en effet les Normands  conquirent eux aussi Palerme).

La Cathédrale au centre-ville en est un exemple éclatant: c’était à l’origine une église chrétienne sur laquelle les Arabes construisirent une mosquée qui, par la suite, fut destinée au culte chrétien des Normands.

Panoramica_Cattedrale_di_PalermoPhoto CC-BY-SA 3.0 de Kiban

S.Giovanni degli Eremiti est en revanche essentiellement de style arabe.
En plus des nombreuses églises qui méritent d’être visitées, il faut absolument aller à l’Oratoire de S.Lorenzo où l’on peut admirer la Nativité de Jésus, de Caravaggio, à l’Oratoire del Rosario où se trouve l’oeuvre de Van Dyck:la Madonna del Rosario; à ne pas perdre aussi les Catacombes dei Cappuccini, avec les momies de centaines de moines et de personnages de Palerme déposées dans les souterrains.
Il y a aussi beaucoup de musées pouvant satisfaire divers intérêts: le Musée archéologique régional conserve les témoignages des différentes civilisations; la Galerie régionale de la Sicile possède des tableaux de différentes époques, à partir du Moyen Âge; le Musée ethnographique sicilien Pitre est unique dans son genre, avec les témoignages et outils des activités artisanales.
Il ne faut pas oublier l’Orto botanico (jardin botanique) qui est très étendu et qui conserve une collection d’herbiers et un très grand nombre de plantes exotiques et locales.

Aquarium01_Orto_botanico_PalermoPhoto CC-BY-SA 2.5 de Esculapio

Mais Palerme n’est pas seulement art, histoire et culture. On peut entrer dans l’âme de la ville en visitant ses marchés historiques: le marché de Vucciria se trouve dans le quartier de la Loggia entre Via Roma et Corso Vittorio Emanuele; il est plein de couleurs et de parfums. Le soir toute la zone s’anime de nouveau avec les « osterie » traditionnelles, mais aussi avec les divers pub et bars pour les jeunes.
Le marché de Ballarò se trouve à proximité de la gare centrale de Palerme dans le coeur du quartier de l’Albergheria. C’est un marché très vivace et fréquenté puis les samedi et dimanche les stands alimentaires laissent la place au marché aux puces: on y  trouve un peu de tout, des habits, des petits meubles et divers objets vintage, un vrai bonheur pour les passionnés du genre.
Dans ces marchés on trouve aussi beaucoup de stands ou kiosques qui vendent les spécialités culinaires de Palerme et on peut manger à peu de frais. En plus de tous les mets salés sont à l’honneur toutes les pâtisseries siciliennes, beaucoup à base d’amandes, mais aussi les fameux « cannoli » qui sont des cornets remplis de ricotta.
A la fin il ne reste plus qu’ à goûter quelques vins de la production locale, riche en vins DOC, et on peut dire que les vacances à Palerme sont fantastiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>