Malaga Conseils et Curiosités

Savez-vous qu’à Malaga il y a beaucoup de musées ? Et que le nom de famille Picasso est originaire de la Région italienne de la Liguria?
Si votre réponse est négative, vous trouverez dans ce qui suit toutes les informations qui peuvent satisfaire votre curiosité.

Commençons par dire que Malaga est située au Sud de l’Espagne, dans la région de l’Andalousie. Il s’agit d’un important port touristique sur la Mer Méditerranée et, bien sûr, on y arrive aussi en bateau.
Malaga fait partie de la Costa del Sol et ce nom est tout-à-fait justifié: cette zone est effectivement très ensoleillée toute l’année.

Malaga
PhotoCC-BY-SA 3.0 de NationalMac

Malaga a bien sûr beaucoup d’attractives, comme d’ailleurs toutes les villes de la côte espagnole: ses plages splendides mais aussi un grand nombre de monuments et de constructions historiques qui sont le témoignage du passé et des cultures qui ont enrichi cette ville.

Ce que Malaga a toutefois de différent à offrir aux voyageurs c’est le grand nombre de musées qui se trouvent dans la ville. Il s’agit de musées d’art ou de secteur, historiques ou très récents; quelques uns ont été inaugurés en 2015.
Sans les nommer tous, nous en indiquons ici quelques uns qu’il faut absolument visiter, car ils en valent vraiment la peine.
Le tout premier, et sans aucun doute celui qu’il faut absolument voir, est le MUSÉE DE PICASSO, qui se trouve dans le Palais des Comtes de Buenavista. Les héritiers de l’artiste ont donné au musée  un grand nombre d’oeuvres de leur collection privée, et ce pour permettre à tout le monde de les admirer.
Dans le coeur de la vieille ville il y a le siège de la FONDATION PICASSO, situé dans la maison natale de l’artiste. Pablo Ruiz Y Picasso est né donc à Malaga le 25 octobre 1881. Son père, José Ruiz Y Blasco était un peintre, professeur de dessin. Le nom de famille Picasso était celui de l’arrière grand-père maternel, Tommaso Picasso, un Italien originaire de la Province de Gênes qui avait émigré en Espagne.

Plaza_de_la_Merced_MálagaPhoto CC-BY 2.0 de bradleypjohnson

Pablo Picasso a vécu son enfance à Malaga, avant de déménager à Barcelone. Son père se rendit compte immédiatement du grand talent de son fils et il lui donna tout les instruments nécessaires à cultiver son talent.
Dans les salles de la Fondation sont conservées les toutes premières esquisses, tout comme le résultat des différentes techniques utilisées par le jeune Picasso, comme par exemple les incisions. Il y a aussi des souvenirs de famille et beaucoup de photographies, ainsi que l’autoportrait de l’artiste.

Les musées plus récents de Malaga sont le CENTRE POMPIDOU DE MALAGA et le MUSÉE RUSSE DE SAINT PÉTERSBOURG, tous deux inaugurés en 2015.
Au CENTRE POMPIDOU DE MALAGA on peut admirer une sélection d’un grand nombre d’oeuvres provenant du Centre Pompidou de Paris; cette exposition change tous les deux ans; en revanche les collections de plusieurs artistes restent en permanence; il s’agit entre autres des oeuvres de Magritte, De Chirico, Chagall, Giacometti, Mirò et Picasso.

Au MUSÉE RUSSE DE SAINT PÉTERSBOURG, situé dans l’édifice d’une vieille fabrique de tabac, peuvent être admirées des oeuvres du XVme et du XXme siècle, des icônes byzantines ainsi que des oeuvres plus récentes de l’ère soviétique. Il y a les oeuvres d’artistes comme Repin, Kandinsky ou Chagall, mais aussi celles d’artistes moins fameux.

Près du Musée Russe se trouve aussi le MUSÉE AUTOMOVILISTICO, dans la Tabacalera; il a été ouvert en 2010 et occupe une superficie de près de 7000mq. Il s’agit de la collection privée de Joao Magalhaes; c’est le grand résultat d’années de passion que Joao Magalhaes a voulu partager avec les visiteurs du musée. Une chose est certaine: cela fait rêver tout le monde. En visitant les divers secteurs on part depuis l’année 1898 pour continuer par la Belle Époque, la Tradition Anglaise, Art Déco ou Dolce Vita, etc. Quelque marque, juste pour se faire une idée? Bugatti, Bentley, Mercedes, Ferrari, Jaguar et, bien sûr, Rolls-Royce! On aurait, en les voyant, vraiment envie de se mettre au volant et de conduire, au moins pour une fois, ces chefs-d’oeuvres de style et de mécanique !

En changeant complètement de genre, mais là aussi très intéressant, nous arrivons dans le centre historique et entrons dans le MUSÉE DE ARTE FLAMENCO PENA JUAN BREVA. Ce musée a été inauguré en 2008 et porte le nom du plus important chanteur de flamenco de Malaga. Il y  a diverses salles et chacune réserve des surprises: en commençant par des tableaux et des photographies de chanteurs, danseurs et musiciens avec les costumes des différentes époques, pour passer ensuite aux guitares, d’aucunes très anciennes, sans oublier bien sûr tous les enregistrements, les disques, les films et même des livres. Tout cela dans le but de faire revivre toute l’histoire du flamenco ainsi que des artistes qui ont fait de leur passion un véritable art. La ville de Malaga a eu dans ce sens un rôle très important; non seulement c’est ici que sont nés plusieurs artistes de flamenco,  mais beaucoup d’autres sont venus à Malaga pour étudier et perfectionner leur art.

À proximité du MUSÉE PENA JUAN BREVA se trouve le CENTRE DE ARTE FLAMENCO KELIPE; nous vous conseillons d’y passer au moins une soirée. Vous ne le regretterez certainement pas, car vous pourrez assister(assister n’est pas le terme exact, il faudrait plutôt dire participer) à un spectacle unique, que vous n’oublierez pas de sitôt: le FLAMENCO, le vrai, absolument fantastique et envoûtant.

Après avoir visité tous ces intéressants musées et avoir passé une splendide soirée, il serait agréable de commencer une nouvelle journée en allant au CASTILLO DE GIBRALFARO, qui se trouve sur un mont, d’où vous pourrez admirer un magnifique panorama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>