Us et coutumes du Maroc (Tout ce qu’il faut savoir avant de partir)

Choisir le Maroc comme destination de vacances est une excellente idée. Il est cependant opportun de connaître les bases de la culture marocaine afin de respecter ainsi les us et coutumes de ce pays magnifique. Il se peut que ses caractéristiques soient différentes dans les diverses régions; en ville, surtout dans celles plus fréquentées par les touristes, on est moins rigide au sujet de certaines règles par rapport aux villages berbères, mais, toutefois,  certains us et coutumes restent les mêmes du Nord au Sud du pays. Même si le Maroc, par rapport à d’autres pays arabes, démontre une évolution et une modernité toujours plus importantes, il reste tout de même lié à certaines traditions.

Maroc_Marrakech_Jemaa-el-Fna_Luc_Viatour
Photo CC-BY-SA 3.0 de Luc Viatour

Il faudrait, au moment de l’arrivée déjà par exemple en bateau, être tout à fait conscient du pays dans lequel on va séjourner ou, plutôt, il serait encore plus opportun d’y penser avant le départ, de façon à ne pas se trouver en difficulté par la suite.

En effet, en faisant la valise et donc en y mettant les habits à emporter, il faut préalablement faire deux considérations: la première est au sujet du climat de la région dans laquelle nous nous rendons. Il ne faut pas oublier que dans certaines zones il y a une forte excursion thermique entre le jour et la nuit et par conséquent, même si cela peut paraître absurde de porter des anoraks et des pulls en été, ceux-ci peuvent se révéler très utiles dans certaines régions.

La deuxième considération à faire est que décolletés, mini-jupes, shorts et bikinis ne sont pas conseillés, dans presque tout le pays, parce que peu respectueux de la culture du Maroc. En ce qui concerne les hommes, même si en ville cela a moins d’importance, il est déconseillé de porter des shorts et des débardeurs, surtout si l’on se rend dans les villages berbères de l’arrière-pays. La meilleure chose à faire est de mettre en valise et donc de porter des robes ou des jupes longues ou encore des pantalons en lin ou en coton qui laissent respirer la peau. Si l’on se rend dans un village vacances ces règles sont moins rigides, mais il ne faut toutefois pas oublier que dans le village travaille aussi du personnel marocain et, en outre, il est probable que l’on fasse aussi des excursions.

Il est d’autre part déconseillé aux femmes de se promener toutes seules. D’ailleurs rien que les commentaires des hommes suffiraient certainement à les décourager de le faire. Si au contraire elles sont accompagnées, il serait opportun d’éviter les effusions de tout genre en public; en effet, même pour les couples mariés, le fait de se caresser ou de s’embrasser dans les lieux publics n’est pas bien toléré. Les couples marocains ne se donnent en général même pas la main. Il est plus courant de rencontrer deux hommes qui se donnent la main, mais il s’agit dans ce cas tout simplement d’amitié.

D’ailleurs, dans beaucoup de circonstances et d’activités, les hommes et les femmes restent séparés. Cela peut être le cas lors des repas ou encore dans les hammam où les hommes et les femmes doivent se rendre à des horaires différents.

Tout ce qui est en rapport avec la religion doit être bien évalué, de façon à ne pas commettre de bévues: les lieux de culte comme les mosquées ne peuvent pas être visités, avec quelques exceptions dans les villes plus touristiques, et de toutes façons, même alors, il serait opportun de bien se renseigner avant d’entrer.

Si l’on se trouve dans une maison marocaine ou même dans un lieu public, il faut respecter le moment de la prière. D’autre part, pendant la période du Ramadan, il n’est certes pas recommandé de trop manger ou de fumer près de musulmans ou, pire encore, de leur offrir des boissons alcooliques.

Il faudrait aussi éviter de parler de religion, surtout s’il s’agit de faire des critiques. Il est par ailleurs absolument interdit de critiquer ouvertement l’État ou le Roi (cela peut être puni pénalement, avec la réclusion).

Si, en arrivant dans une maison privée, on remarque que toutes les chaussures se trouvent à l’entrée, il faut alors se déchausser, ou à tout le moins le faire avant de marcher sur un tapis.

Si l’on est invité pour le repas, il faut penser à utiliser la main droite pour manger. On peut aussi essayer de le faire comme tout le monde, c’est à dire sans utiliser les fourchettes, avec les doigts, soit le pouce, l’index et le majeur avec l’aide d’un morceau de pain. La main gauche est utilisée pour les ablutions et est considérée impure.

C’est aussi pour cette raison qu’il faut utiliser exclusivement la main droite pour caresser les enfants ou pour donner un cadeau.

L’hospitalité des habitants est grande et, en général, ils sont très cordiaux; c’est pour cela qu’ils offrent souvent aux touristes leur boisson préférée, le thé à la menthe, sans autre but que celui de faire plaisir. Dans ce cas il ne faut absolument pas refuser, car on risquerait de les offenser. Ce thé est un thé vert sucré et aromatisé avec de la menthe fraîche; on le boit à tout moment, au petit-déjeuner, avant, pendant et après les repas, l’après-midi  avec des pâtisseries, jusqu’au soir. Si l’on n’arrive vraiment pas à le boire, il est opportun de l’accepter tout de même, quitte à n’en boire qu’une seule gorgée.

Une autre chose à laquelle faire attention est que ce n’est pas bien élevé de se moucher à table.

Si l’on se rend dans les souk, il est utile de savoir que les marchands se préparent à de longs pourparlers au sujet du prix à payer, donc il ne faut certes pas accepter le premier prix proposé, tout au contraire. Il n’est pas rare qu’ils vous proposent de boire un thé (toujours celui à la menthe!) et de s’assoir pour être plus commodes. Si l’on veut conclure une bonne affaire, il ne faut absolument pas être timide à ce moment-là.

Souq
Photo CC-BY 2.0 de Cloudzilla

Au marché tout comme à l’hôtel et un peu partout on peut parler en français; cette langue est en effet apprise à l’école et presque tous la parlent, peut-être avec un accent et des sons différents, mais de toutes façons compréhensibles. La langue officielle est évidemment l’arabe mais dans l’arrière-pays et dans les villages berbères on parle le dialecte.

Un dernier conseil qui n’a rien à voir cette fois avec les us et coutumes du Maroc, mais qui peut se révéler très utile pour passer des vacances tranquilles, sans problèmes intestinaux: il est préférable d’éviter de manger dans les petits restaurants économiques de certaines ruelles!

De toutes façons il ne faut absolument pas s’inquiéter car avec un peu de bon sens et de sensibilité, on passera certainement de très bonnes vacances au Maroc!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>