Puerto del Rosario, que voir

Fuerteventura, Puerto del Rosario: ces deux noms évoquent immédiatement soleil, mer et vacances. Les Canaries sont très attrayantes pour les touristes, et ce pour des motifs bien simples: la beauté des paysages de ces îles, leur climat très doux et la vaste gamme de divertissements qu’elles offrent.

En regardant l’Archipel des Canaries, on voit que l’Île de Fuerteventura se trouve tout de suite après celle de Lanzarote dont elle est séparée par le Canal de La Bocayna. Le continent africain est tout proche et on s’en rend compte surtout grâce au climat presque saharien qui ressemble beaucoup à celui du Maroc. Puerto del Rosario est la capitale de Fuerteventura et se trouve sur la côte orientale.

Puerto-del-Rosario

Foto Pubblico dominio

Puerto del Rosario n’est pas une ville très grande, mais son port est bien relié avec les autres îles des Canaries, avec la côte espagnole et celle africaine (cliquez ici). Les autres localités de l’île peuvent elles aussi être rejointes facilement au moyen des transports publics très bien organisés. La capitale est moins touristique que le reste de l’île, mais ce n’est pas un mal, car elle est ainsi bien plus authentique.

La curiosité qui caractérise de façon spectaculaire Puerto del Rosario est le Parque Escultoreo qui consiste en de nombreuses statues, très originales, de l’artiste Juan Bordes, disséminées dans la ville.

Les belles maisons blanches typiques des Canaries deviennent encore plus suggestives dans la zone du port. Au coeur de la ville, dans la Calle Virgen del Rosario, on peut visiter la Maison-Musée Miguel de Unamuno; c’est ici qu’a séjourné le fameux écrivain et philosophe espagnol pendant son exil. En face de la Maison-Musée Miguel de Unamuno se trouve l’Église dédiée à la Sainte Patrone de l’île, Nuestra Señora del Rosario; la construction de l’église remonte à l’an 1828.

À proximité du port il y a la plage « Playa Chica », de sable fin et blanc, fréquentée surtout par les habitants de Puerto del Rosario, vu qu’elle se trouve tout près du centre-ville. En suivant le bord de mer on arrive à Playa Blanca, une moderne plage longue plus d’un kilomètre, avec hôtels, bars et restaurants. Les autres plages se trouvent principalement à l’Est de la ville.

La position géographique de Fuerteventura l’expose aux vents; grâce à cette caractéristique l’île est très prisée par les surfeurs. Toute la zone de Puerto del Rosario est parfaite pour la voile, surf, windsurf et kitesurf; il y a divers cours, même pour débutants. Les passionnés de plongée et de pêche sous-marine y trouvent une merveilleuse mer aux eaux cristallines.

Il y a au cours de l’année de nombreuses festivités mais la fête la plus amusante est certainement celle du Carnaval. Il y a des cortèges de chars et de groupes et, surtout, le défilé sur l’eau des radeaux décorés appelés « Los Achipencos ».

Un endroit qu’il faut absolument voir est le Ecomuseo de La Alcogida. Il est situé à peu de distance de Puerto del Rosario, en s’éloignant de la côte; il s’agit d’un musée « vivant » composé de 7 habitations rurales où sont reproduites toutes les activités typiques des paysans et des artisans de Fuerteventura du passé. Il y a aussi des laboratoires pour les enfants (l’entrée est gratuite pour ces derniers).

Une excursion qu’il vaut aussi la peine de faire est celle à la Montana de Tindaya, considérée sacrée. Cette montagne se trouve au Nord de Puerto del Rosario et l’on peut encore y voir des traces des premiers habitants de Fuerteventura, le peuple des Majos; tout autour de la montagne il y a des lagunes riches de plusieurs espèces d’oiseaux.

La ville de Puerto del Rosario n’est pas seulement intéressante; elle peut aussi être un excellent point de départ pour découvrir toutes les beautés de Fuerteventura.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>