Le sentier vers les Casbah au Maroc

Si vous n’appartenez pas au groupe de ceux qui veulent forcément partir en septembre, nous vous proposons un itinéraire au Maroc qui restera un des plus beaux souvenirs de votre vie. La période idéale pour le voyage est le mois d’octobre, quand la chaleur n’est pas excessivement oppressante comme durant les mois d’été.

maroc2

Celui-ci est un voyage sur les traces di une caravane millénaire de « mille et une nuit », à travers les vallées magiques de Draa, Dadès et Ziz où les paysages se suivent sans se répéter dans un mosaïque  impressionnant de couleurs. Sable doré et hautes dunes sur lesquelles quelque téméraire s’aventure en faisant du surf, gorges raides tintées de lila et rouge vif, oasis de rêve entre l’eau qui coule et les dattiers, taches parfumées et jardins verts, et partout s’érigent des Casbah couleur ocre, citadelles de terre semblables à celles des contes, villages fortifiés et ksour d’un charme caché.

Quarzazate, point de départ vers la Rue des Oasis, montre fièrement ses deux trésors, la Casbah de Taourit, dont les deux hautes tours dominent le tas de maisons rouges adossées sur la colline de steppe où il est facile faire la rencontre d’un fennec, typique renard du désert, ou d’un poisson de sable. A’ moins de 30 km de la ville on trouve un autre palais, devenue, grâce à sa beauté enchantée, le scénario de films célèbres comme « Lawrence d’Arabie » et « un thé dans le désert ». Il s’agit de Ait Bendhaddou, une splendide forteresse en sable, protégée par un champ d’amandiers en fleurs, déclaré patrimoine mondiale par l’Unesco.

En continuant le parcours on arrive dans la Vallée du Dra, une oasis unique pleine de vie où la nature s’impose dans le désert en exaltant les contrastes de couleurs. Palmes de fruits dorés, buissons riches de fleurs, collines grises avec piques et gorges, un éventail de roses et les ksour de Igdaoun, avec ses hautes tours en forme de pyramides décapitées.  Et puis Zagora et encore Tamegroute avec les célèbres mosquées de toits des faïence bleue, les minarets blancs et la prestigieuse bibliothèque du XVII siècle qui conserve les libres splendides du Coran. Immobile et merveilleuse  s’érige la porte du désert M’hamid où le lundi se déroule un des souk (marché) les plus pittoresques du Maroc. Parmi les produit less plus désirés,  il y a les splendides tapis avec les dessins géométriques couleur bleu-or, les objets en pierre entaillée et l’henné.

maroc1

Parmi les jardins la rue attravers El Kelaa M’Gouna, la cultivassions de rose la plus grande et soigne de la vallée de Dadès. Ici en mai on célèbre la « fête des roses » durant laquelle danses et cortès se succèdent sous une pluie continue de pétales.  La luxueuse végétation de l’Oasis de Skoura laisse place progressivement à la « vallée des milles casbah ». Une note d’attention mérite Azlag, où 120 forgerons fabriquent des poignard magnifiques qui font partie d’une collection antique ; à suivre, l’ancienne Casbah du Glaoudi mystérieusement en équilibre sur une roche et la raffinée casbah Taghrar. La vallée continue mais elle se serre dans des parois vertigineuses jusqu’à se transformer dans les gorges du Dadès, énormes bloques  de calcaire creusés par l’uadi Dadès, qui grâce aux jeux de lumière du soleil, semblent être enchantés.

La vallée du Ziz

Dans la vallée du Ziz, les cours d’eau dessinent des paysages idylliques où apparaissent les figures des jeunes filles avec les tresses ornées de coquillages, rubans et amulettes, ou de femmes occupées à faire la lessive. Le voyage continu à travers un couloir étroit de bloques de calcaire où sortent, comme des mirages, les ksour et la charmante cabash de Ifri, et suit la digue de Hassan Addakhil, une immense glace émeraude, orné de hautes palmes et arbres de fruits. Droit devant les yeux la porte monumentale de Erfoud, qui d’un coté s’ouvre en direction des palmes et jardins en fleurs, et dans l’autre vers le désert en feu. Pour rejoindre Merzouga on fait cap vers le désert. Pour les amants de l’aube il s’agit d’un spectacle à ne pas manquer, attendre patient l’arrivée du disque rose du soleil naissant qui apparait sur les Dunes De Merzouga, pendant que vous buvez un bon thé à la menthe en bonne compagnie, la notre par exemple, en face de l’immensité.

Pour avoir toutes les infos nécessaires pour réserver un ferry qui rejoigne le Maroc, il vous suffit de consulter ceci. Bon Voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>