Makarska et les plus belles plages de la Croatie

La majeure partie des visiteurs qui se rendent en Dalmatie se dirigent directement vers les îles, le but principal, du point de vue touristique, est la Rivijera Makarska qui se trouve sur la cote continentale entre Spalato et Dubrovnik. Il s’agit d’un lieu où il y a les bouts de plage plus beaux de tout le pays.

La Riviera se développe sur une longueur de 38 milles , Makarska est construite autour d’une baie bien protégée soutenue par les cimes rocheuses du mont Biokovo. Cela rend l’aspect du paysage suggestif et sauvage.

Sur la mer se montrent des pentes traversées par des sentiers bien signalés, et ainsi à par nager dans la profonde couleur turquoise de la mer Adriatique, il est aussi possible de faire des excursions à pied ou en mountain bike. La sensation du lieu décontaminé se mélange bien avec le style de vie des gens de cet endroit qui se base sur la pêche, la cultivassions des olives et la production de huile et vin.

makarska bateau

 Foto CC-BY-SA di Matthew Bargo

Les villages à exception de Makarska sont petits et conservent encore un aspect tranquille et peu peuplé. Makaska par contre, montre un aspect plus touristique. Décidément plus grand des villages des alentours, il a une place centrale plus grande sur laquelle se montrent l’église baroque de Saint Marc et différents palais élégants construits par de riches marchands locaux, comme témoignage de la prospérité du 18ème siècle.

Durant l’été la place principale de Makarska devient plus vivace avec ses nombreux restos à l’air et les bars, tandis que derrière l’église, à l’ombre, le marché tous les jours vend fruits frais et légumes de saison. Tout au long du port, dominé par une série de bars et pizzeria, il y a des bateaux pittoresques en bois qui offrent des balades d’un jour à Jelsa sur l’ île de Hvar et vers la plage de Zlatni Rat à Bol sur l’ île de Brac.

Et puis les plages, merveilleuses, rendues encore plus belles par les pinèdes parfumées à pic sur la mer d’un turquoise scintillant. La plage de la ville de Makarska est un long trajet de courbe de gravier avec derrière une avenue ombrée de palmes douées de différents grands hôtels et intervalles de cafés,  restos, pâtisseries. On peut louer des bateaux et scooter, donc c’est un endroit idéale pour les familles.

Depuis ici on peut rejoindre à pied ou en vélo, en parcourant la cote nord-ouest, Brela (neuf milles). Tout au long de la route, on passe à travers Buba dont la plage est située dans une baie vraiment belle, caractérises par des parasols de paille et des petits lits en bois. Un lieu tranquille au matin et vivace dans l’après-midi quand un dj vous détendra avec de la musique. Et parfait pour un cocktail et concerts la nuit quand on se défoule avec des danses et de la musique.

On continue dans une zone tranquille, faite de petites roches et petits galets de gravier et une épaisse pinède. Ici il n’y a pas de structures et en effet c’est un endroit pour ceux qui aiment la nature, seulement la nature.

makarska nuit

 Foto CC-BY-SA di antonD90

En continuant vers nord-ouest, on rejoint la petite localité de Baska Voda où se trouve la plage Nikolina caractérisée par les galets blancs. Un endroit bien fourni qui peut se vanter d’avoir la nomination de Drapeau Bleu. Quelques kilomètres plus loin, il y a Punta sur le bord de Brela, lieu idéal pour les familles avec un fond de la mer peu profond.

A’ l’opposé de Makarska, à sud est du port, il y a un petit sentier de quelques milles qui se développe à travers des pinèdes avec des cactus agrippés aux cimes rocheuses vers la mer, et qui arrive à Nugal, caractérisée par une mer agréablement froide à cause des courants d’eau douce souterraine Après Nugal, on arrive à Tucepi une agréable localité de petites dimensions avec longue plage de galets.

Loin de la cote, sur les cimes du mont Biokovo, à peine hors de Kotisina (quelques kilomètres) on trouve le petit jardin botanique Kotisina. Nous sommes aux marges du Parc Naturel de Biokovo. Le paysage carse devient toujours plus stérile pendant la montée, avec les pâturages toujours moins fréquents et un paysage presque lunaire, aride, caractérisé par des roches calcaires. La cime la plus haute, Sveti Jure, offre une fantastique vue vers ouest à travers la mer d’Italie.

La mer donne l’appétit, on le sait. Parmi les lieux où manger nous vous signalons Konoba Kalalarga une auberge traditionnelle et informelle avec des prix raisonnables ; Kiniba Stari (Vieux Moulin) qui occupe un édifice baroque du 18ème siècle, avec une splendide terrasse sur le rétro ; Jeny Ristorante gourmet avec vue à couper le souffle et nourriture exquise, surtout si on opte pour le menu dégustation de cinq plats.

Alors il ne reste que décider quand y aller et comment: si vous pensez de vous y rendre en ferry, voilà toutes les infos ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>