Explorer la Sardaigne

Une vacance en Sardaigne dans une terre paradisiaque avec des paysages à enlever le soufflé et nombreuses choses à faire. Découvrons-la ensemble.

Alghero et le Golfe de l’Asinara

A’ nord-ouest de la Sardaigne, sur la cote appelée Riviera Corallo, surgit Alghero, délicieuse ville qui conservent l’architecture et le dialecte des anciennes origines catalanes. Tout au long du port, des ruelles et des places du beau centre historique, il y a une brillante vie nocturne faite de cafés à l’air, restos et locaux de tous les genres.

sardaigne mer

 Photo CC BY-SA de patano

Au sud de Alghero, un morceau de route sur la cote panoramique, avec de jolies vignes et de vols d’espèces protégées comme le rare vautour griffon, qui conduit à Bosa, antique ville posée sur le fleuve Tempo, avec la grande plage de la Marine surmontée par la Tour aragonaise.

Vers nord la côte forme le long et bien servi Lido de Alghero, puis elle se divise en une infinité de baies de sable blanc fin dont nous pouvons citer les plages de Punta Negra, des Bombarde et du Lazzaretto : on entre dans le golfe de Porto Conte sur lequel s’étend Mugoni, longue plage ornée par la belle pinède avant de rejoindre l’imposant promontoire de Capo Caccia qui cache la spectaculaire Grotte de Neptune.

En poursuivant on trouve les plages de Porto Ferro, protégée par un cadre de dunes qui ferme une mer bleue de Porto Palmas et de l’Argentiera avec son antique village de mineurs. En continuant vers l’intérieur, on rejoint le lac Baratz, silencieux enchantement immergé dans un bois de pins maritimes.

Sur la péninsule à l’extrémité nord-occidentale, derrière le Cap Falcone, voici le village de Stintino, en face de l’île de l’Asinara.

sardaigne rochers

 Photo CC BY-SA de Stahlkocher

Les plages sont magnifiques, en particulier Coscia di Donna, Saline et La Pelosa, caractérisées par le sable blanc et par une mer incroyablement turquoise. Sur la cote qui conduit depuis Porto Torres jusqu’à Castelsardo se trouvent tout au long de la plage de Platamona, delimitée par une vaste pinède, et celle de Lu Bagnu. Castelsardo est une gracieuse ville sur la cime du promontoire en face d’une mer infinie, renommée pour son centre historique très beau et pour les produits de l’artisanats.

Quittons Castelsardo, dans le trajet de cote qui porte vers Isola Rossa, l’embouchure du fleuve Coghinas, forme des belles plages longues comme San Pietro a Mare, près de Valledoria, et Li Lunchi, à une petite distance depuis le centre de Badesi, caractérisée par de haute dunes entourées par une nature verdoyante typiquement méditerranéenne et pinèdes.

Le bourg des pêcheurs de l’Isola Rossa prend le nom par la couleur de la petite ile de granite située en face du pays : la majestueuse tour aragonaise et le gracieux petit port touristique sont des sites à voir, ainsi que la belle plage de La Marinedda, pas loin du centre habité.

Après l’Isola Rossa commence la côte Paradiso ; le territoire est en grande partie un parc naturel, caractérisé par une riche nature méditerranéenne, roches de granite roses creusées par les vents et des criques spectaculaires qui plongent dans le bleu intense de la mer. Ici on trouve de nombreuses anses mais aussi des petites baies d’une beauté enchantée, certaines qui peuvent être rejointe seulement en bateaux, et la seule plage de sable, celle de Li Cossi.

Avant de continuer avec les détails, découvrez comment rejoindre la Sardaigne, par exemple en ferry http://www.ok-ferry.fr/fr/sardaigne-ferries.aspx

Dans cette zone on peut faire différentes excursions, voici quelques conseils :

Alghero : le centre historique avec les bastion, les tours aragonaises, le cloître de Saint François, les boutiques d’artisanat ; à ne pas rater la nécropole de Anghelu Ruju, le village nuragique de Palavera et la  Grotte de Neptune, même en bateau.

Bosa : l’église romane de Saint Pierre, le Château des Malaspina, la localité est connue pour la production de cuir et du fil d’or, du filet et du vin Malvasia. Le Parc National de l’Asinara depuis Port Torres jusqu’à Stintino ; les édifices qui ont accueilli la super prison, une belle balade et un bain dans le super aquarium naturel.

Stinttino : nait comme village de pêcheurs, aujourd’hui développé comme centre touristique : depuis Cap Falcone une vue magnifique du Golfe de l’Asinara et de la Mer de Sardaigne.

Sassari : depuis la Place Italie tout au long des ruelles de l’avenue, Place  Château, Place Université ou Rue Rome ; à visiter le Musée Archéologique Sanna, le Dome et la Source du Rosello. 20 km à sud de Sassari, la Basilique de la SS Trinité de saccargia, de la période romane-pisane et l’importante structure architecturelle du Nuraghe Santu Antine.

Castelsardo : le bourg d’origine aragonaise, puis génoise, la Cathédrale de S. Antoine Abate et l’églisee de Sainte Marie ; impressionnante l’usinage artisanal de plantes autochtones, l’aspedèle et la palme naine, la tradition renfermée dans le Musée Nuraghe Paddaggiu et la Roche de l’Eléphant, à l’intérieure de laquelle on trouve une « domus de janas » enterrement néolithique.

 

La Côte Nord Est

C’est la zone la plus connue et célébrée de la Sardaigne pour ses beautés extraordinaires naturelle et pour sont irrésistible rappel de la Côte Smeralda, entre les localités plus exclusives et célèbres au monde. La découverte commence depuis Sainte Térèse de Gallura, située sur l’extrémité de la pointe au nord de l’île, en face de la Corse, une des destinations plus appréciées.

La Tour de Longosardo, symbole de la ville, domine le port touristique très fourni d’où partent quotidiennement les excursions vers l’archipel de La Madeleine avec ses bijoux cachés dans une mer de rêve comme celle de S.Marie, Budelli, avec la plage rose, Spargi  avec les eaux cristallines de Cala Corsara et pour  les iles françaises décontaminées de Lavezzi, Piana et Cavallo.

Impossible renoncer à une visite et un bain à Capo Testa promontoire granitique aux angles duquel s’étendent les superbes baies de La Colba et Baie Santa Reparata. Très belle la plage de sable fin Rena Bianca qui se trouve en face des Bocche de Bonifacio ; d’autres plages enchantée comme Rena Maore, entourée par une pinède, La Marmorata, Vallée de l’Erica et Conca Verde, perles de suprême beauté situées en face d’une mer d’incroyables tonalités de bleu.

A’ Palau mérite une visite Capo D’Orso, le promontoire rocheux modelé d’une telle forme par l’érosion du vent et de l’eau, dans les alentours se trouve la plage de Port Mannu. Méritent aussi les plages de la Sciumara et de Port Faro, à part le Port Pollo, paradis pour les surfeurs Chaque 15 minutes un ferry lie la Madeleine, la seule parmi les îles de l’archipel avec un centre habité où vous serez obligés de visiter la maison Musée de Garibaldi à Caprera et faire un bain dans une des nombreuses plages facilement accessibles même depuis terre.

Une route panoramique de la cote lie Palau au Golfe d’Arzachena où se trouvent Laconia, Cannigione et Baie Sardinia, accueillants et animés centres vacances doués de nombreuses structures et de tous les services pour le tourisme balnéaire et la nautique du port.

Les alentours sont riches de superbes plages baignées par des eaux cristallines comme celles de Isuledda, de Tanca Manna, de Battisti et de Barba Bruciata. Roches de granite encadrées dans la nature verte de nombreux arbres, plages candides baisées par une mer légendaire sont la base de la Côte Smeralda , fréquentée par le Jet Set international et site d’importantes manifestations.

Les activités balnéaires sont garanties par les splendides plages qui se trouvent dans les alentours de la célèbre Porto Cervo. En continuant vers sud on peut rejoindre le Golfe de Cugnanga, une suggestive baie naturelle. Une autre célèbre localité de la zone est Port Rotondo, qui se trouve dans la baie naturelle enchantée en face des îles Soffi et Mortorio.

A’ peu de distance s’ouvre le Golfe de Marinella avec la plage homonyme. A’ suivre le village des pêcheurs du Golfe Aranci, dans ses alentours vous trouverez des plages fantastiques.

sardaigne ville

 Photo CC-BY de Marek Ślusarczyk

Le Golfe de Orosei et la Côte Orientale

Après avoir quitté Budoni, en continuant à descendre tout au long du littoral orientale, on rencontre la Côte des Oléandres, elle aussi riche de plages enchantées, come s’Ena et sa Chitta, ensuite Siniscola, Berchida, Bidderosa, une oasis de faune avec une mer décontaminée, Cala Ginepro, Cala LIberotto et Fuil’e mare. Tout de suite après voilà Orosei, gracieux petit village d’origine médiévale située dans la plaine fertile formée par l’embouchure du fleuve Cedrino, d’où commencent les longues plages de Sa Marina et Su Barone qui continuent avec Avalé, Orsalla et cala Cartoe. Depuis ici vous êtes obligés à faire une visite dans le cœur de l’île, dominée par les cimes rocheuses et par les bois du Gennargentu, qui conservent intacte le caractère et la culture du peuple sarde.

Le centre plus important est Nuoro : bénit par la statue du Rétenteur située sur le mont Ortobene, depuis lequel on peut profiter d’un panorama extraordinaire sur toute la barbagie. Au centre du Golfe de Orosei, aux pieds du volcan Codula Manna et entourée par des montagnes de calcaire riches de bois, on trouve Cala Gonone, on y arrive depuis Dogali à travers une gallerie creusée dans la roche. Depuis le port de ce joli village marin on peut s’embarquer pour une excursion vers la grotte de Bue Marino ou pour un bain inoubliable dans les eaux incroyablement turquoises de Cala Luna, Cala Sisine, Cala Biriola, Cara Mariolu et Cala Goloritzè.

La route orientale sarde continue avec un trajet qui monte jusqu’à plus de 1000 m sur le niveau de la mer à travers le mont d’Orfosolo et Baunei, un paradis pour les amants du trekking. La côte est riche de panoramas à enlever le souffle, forets, rochers à pic sur la mer, pour arriver à la belle plage de Sainte Marie Navarrese et Lotzorai.

A’ la base du Cap Bellavista près de la ville de Tortolì, on trouve le centre touristique de Arbatax, célèbre pour ses roches rousses. Le littoral continue avec de longues plages de différentes caractéristiques, chacune belle et unique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>